Cette hure évoque un sanglier étrange, au pelage blanc et aux yeux rouges. La surprise est grande lorsque, à l’approche des visiteurs, l’animal s’anime. Après avoir suivi discrètement des yeux les visiteurs de la salle des Trophées, il ouvre sa gueule et amorce un grommèlement singulier.

Œuvre de Nicolas Darrot, artiste passionné par les relations du vivant et de la machine, Sus scorfa albinos est un automate. Pouvant être déclenché à distance, il s’anime au cours d’une séquence sonore singulière. Ses mouvements semblent alors témoigner d’une tentative avortée de s’extraire du mur. Montée sur un écusson, comme les trophées avec lesquels elle est présentée, cette œuvre leurre le visiteur.