Au début du XVIIe siècle Frans Snyders, l’un des meilleurs élèves de Rubens est considéré comme l’inventeur de la typologie moderne des natures mortes de gibier. Il place ce genre nouveau à un sommet de qualité artistique.

Au même titre que les trophées d’animaux dont il pare systématiquement sa demeure, la nature morte de gibier constitue un signe domestique de l’appartenance du chasseur à une catégorie sociale privilégiée. Snyders associe, dans une composition foisonnante et colorée, les fruits de cet exercice réservé à d’autres denrées rares – agrumes, asperges blanches, artichauts – et à des ustensiles raffinés – rafraîchissoir en cuivre et céramique de fabrication étrangère.