Jan FABRE

LA NUIT DE DIANE


LA NUIT DE DIANE

Le cabinet de Diane est conçu comme un hommage à la déesse protectrice de la chasse. Tendu de velours de soie verte, il a été conçu à la manière d’un écrin. En lien avec les deux tableaux de Pierre Paul Rubens et de Jan Bruegel, l’artiste anversois Jan Fabre en a imaginé l’étrange plafond. Son installation assemble six têtes de chouettes (plumes de canards, de faisans et de perdreaux) pourvues de prothèses d’yeux humains. Pour le plasticien, également écrivain et metteur en scène, la chouette – oiseau nocturne – constitue un attribut de Diane : la déesse est en effet associée à la nuit, comme le rappelle le croissant de lune qu’elle porte sur le front. Mais ces figures renvoient également, selon lui, au « passage de la vie à la mort ». Artiste de l’éphémère, formé à l’Ecole des Arts décoratifs de Paris et à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers, Jan Fabre s’attache très tôt au thème de la nature. Il a réalisé plusieurs versions de cette œuvre : l’une a été exposée en 2008 au musée du Louvre, une autre est présentée de façon permanente au musée de Flandres (Cassel). L’œuvre de Jan Fabre montre sa fascination pour les insectes ou pour la taxidermie et s’apparente à des vanités contemporaines.

A propos

La nuit de Diane - Jan FABRE (né en 1958) - France, 2007 - Plume et verre, 200 x 200 cm - Inv. 006 160

Partager

L’actualité du Musée



Jan FABRE

LA NUIT DE DIANE


LA NUIT DE DIANE

 

The cabinet of Diana is designed as a tribute to the protective goddess of hunting. With taut green silk velour, it was designed in the style of a jewellery box. In connection with the two paintings by Pierre Paul Rubens and Jan Bruegel, Jan Fabre, an artist from Anvers, has imagined this strange ceiling. His installation brings together six owl heads (duck, pheasant and partridge feathers) endowed with prosthetic human eyes. For the visual artist, who is also a writer and stage director, the owl – a nocturnal bird – constitutes an attribute of Diana: the goddess is indeed associated with the night, as the crescent moon that she wears on her forehead reminds us. But for him, these figures also reflect the “passage from life to death”. An artist of the ephemeral, trained at the Ecole des Arts Décoratifs in Paris and at the Académie Royale des Beaux-Arts in Anvers, Jan Fabre became attached to the topic of nature very early on. He has produced several versions of this piece: one was exhibited in 2008 at the Louvre, another is permanently on display at the Musée de Flandres in Cassel. Jan Fibre’s work shows his fascination for insects or taxidermy and is similar to contemporary vanities.

About

La nuit de Diane - Jan FABRE (born in 1958) - France, 2007 - Feather and glass, 200 x 200cm - Inv. 006 160

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link