ERIK NUSSBICKER

[APOKATASTASIS] – JARDIN INTÉRIEUR

DU 23 AVRIL AU 30 JUIN 2019


[APOKATASTASIS] – JARDIN INTÉRIEUR

© Erik Nussbicker - Crâne Psychopompe - Hiver 2017 VDF

À PROPOS

Commissaire
Claude d’Anthenaise

Vernissage public
Le mercredi 24 avril 2019, de 18h à 21h30, entrée libre

INFORMATIONS PRATIQUES

62, rue des Archives
75003 Paris
Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi et les jours fériés, de 11h à 18h, de 11h à 21h30 le mercredi.
Plein tarif : 8 euros
Tarif réduit : 6 euros

Communiqué de presse : Télécharger le PDF

CONTACT

Communication du musée de la Chasse et de la Nature
Ugo Deslandes
tél. 01 53 01 92 40
u.deslandes@chassenature.org

RELATIONS AVEC LA PRESSE

Alambret Communication
Angélique Guillemain
angelique@alambret.com
Leila Neirijnck
leila@alambret.com
Tél. 01 48 87 70 77
www.alambret.com

NOCTURNES AUTOURS DE [APOKATASTASIS] – JARDIN INTÉRIEUR

Le Cerf
Mercredi 5 juin 2019, à 19h30

Tourelles d’Y Voir & Kougelhopftotenkopf
Jeudi 6 juin 2019, à 20h

Le musée de la Chasse et de la Nature accueille l’un des volets de l’exposition [Apokatastasis] qui se conçoit en trois lieux. Elle s’organise en effet à la manière d’un triptyque qui inciterait à une approche contemplative et spirituelle de la nature. Au volet [Apokatastasis] – Jardin Intérieur, présenté au musée, correspond [Apokatastasis] Jardin des Méditations au Vent des Forêts, centre d’Art rural en Meuse et [Apokatastasis] Catafalque de Nacre, à la Galerie Maubert. Avec ces différents dispositifs, Erik Nussbicker invite à percevoir le principe de vie, qui au-delà des destins individuels, de notre existence et de notre mort, circule dans toutes ses composantes au gré d’une permanente transformation.
C’est le sens de ses nichoirs à oiseaux en forme de crânes humains qu’il disperse dans la forêt meusienne ou qu’il accroche dans les salles du musée. C’est également la vocation des instruments qu’il réalise avec des ossements animaux ou humains et auxquels son souffle permet à nouveau de participer à la grande vibration du monde. La démarche d’Erik Nussbicker associe parfois les formes et les pratiques ancestrales à la technologie d’impression 3D, avec ses crânes résonnants ou ses projets de miradors destinés à la méditation connectés par webcam.

« Ritualiser les signes et les épreuves du quotidien matérialise le récit d’un songe, vecteur d’unité et d’amour. Dire ou même penser ce mot ‹ amour › nous sépare. Je préfère l’action à l’énoncé de ce qui anime toute chose. La résistance d’une goutte d’eau ou le vernis d’un roseau chante mieux son nom que les mots. Seule l’expression de l’intime trouve grâce à mes yeux. L’éclat de la nacre est le fruit d’une vie qui ne se révèle qu’à son terme. Ces modestes preuves d’existences laissent un chef-d’oeuvre de non-volonté qui décompose la lumière. »

Le titre volontairement mystérieux de cette proposition affirme son caractère spirituel. En termes religieux, l’Apocatastase désigne la restauration finale de toutes choses en leur état d’origine. Dans son travail où la méditation est centrale, Erik Nussbicker vise à la fusion de l’intime et de l’universel. Insérant sa pratique artistique dans un environnement naturel ou culturel, il veut refléter un état d’être, interroger les peurs ataviques et susciter l’introspection ou l’émerveillement.

Partager


 
close-link