Ce précieux cabinet allemand du XVIIe siècle compte sept tiroirs – dont deux simulés dans un tiroir long – encadrant une niche centrale. Ces tiroirs sont ornés de scènes de chasse, animaux et rinceaux, en partie et contrepartie d’ivoire gravé et d’écaille. Le décor central simule un temple à fronton triangulé supporté par des colonnes torses. La composition principale représente un chasseur à cheval

Aux entrées de serrures, à motifs de mufles de lion, répond le piétement en griffes de félin. Inspirés des structures architecturales, les cabinets s’imposent dès la Renaissance comme des meubles de collectionneurs dans lesquels on peut présenter et dissimuler des objets précieux.