La revue Billebaude

Lancée en 2012 par la Fondation François Sommer et les Editions Glénat, Billebaude est une revue d’exploration et de réflexion sur les usages et représentations de la nature. Chaque semestre, la revue propose autour d’un thème – le loup, la forêt, la ruralité, etc. -, des contributions de chercheurs, journalistes, acteurs de terrain, artistes. Dans un esprit d’ouverture, la revue tisse des liens entre le monde de la recherche, de l’art et celui de la gestion de l’environnement autour des enjeux de conservation de la nature. Consciente que la crise écologique et économique invite à recomposer un nouveau savoir où la science dialogue avec la culture et la gestion avec les pratiques et savoirs traditionnels, la revue fonctionne comme un laboratoire d’idées et d’échanges.

dernier numéro

N°21 Le Chien

Billebaude n° 21, en librairie le 9 novembre 2022


Le chien, meilleur ami de l’homme ? Tout est dit, mais rien n’est dit. Au-delà des évidences, l’animal conserve sa part de mystère. Pour son 21ème opus, Billebaude a choisi de revisiter les représentations du chien à travers la lunette multidisciplinaire qui caractérise la revue.

À partir du rapport immédiat de compagnonnage qui nous lie à lui – qui est le maître et qui est l’élève ? –, Billebaude nous invite à prendre la mesure de la singularité de notre relation avec le chien. Au carrefour des sciences du vivant et des sciences humaines, la revue nous guide hors des sentiers battus, à travers le temps, l’histoire et les symboles. Du loup gris, son ancêtre, aux chiens contemporains, de sa domestication il y a 10 000 ans à ce que nous apprennent les scientifiques de sa capacité avérée à communiquer avec l’humain, du mythe antique de Diane et Actéon aux personnages de Milou ou Rantanplan, des portraits décalés de William Wegman aux photographies documentaires de Yun-Fei Tou, l’animal apparaît ici dans toutes ses dimensions. Chien de cour, chien de chasse, chien-loup, chien fou, son omniprésence dans les discours et les usages est le signe de sa vitalité.


Entremêlant comme de coutume iconographie et articles au long cours, Billebaude écoute la mélodie du chien et tend à l’humain un miroir. Libre à lui d’y entrevoir sa richesse. Et ses excès…

comité éditorial

Henri de Castries

François Chemel

Andrée Corvol-Dessert

Christine Germain-Donnat

Jacques Glénat

Antoine Kauffer

Alban de Loisy

Anne Simon

contact (fondation françois sommer)

Francois Chemel f.chemel@fondationfrancoissommer.org

numéros précédents