PROJECTION SAUVAGE

UNE RIVIÈRE NOMMÉE TITASH

MERCREDI 26 OCTOBRE 2016, À 19H30

TITAS EKTI NADIR NAAM (UNE RIVIÈRE NOMMÉE TITASH)

© D.R.

Réservation

reservation@chassenature.org

ou 01 53 01 92 40

Tarif unique : 6 € (sauf indication contraire / règlement sur place le jour de la nocturne)

Placement libre dans la limite des places disponibles.

En raison de la durée du film, la nocturne ne sera exceptionnellement pas suivie d’un verre amical.

Le billet permet de visiter le musée gratuitement pendant un mois à compter de sa date d’émission.

TITAS EKTI NADIR NAAM (UNE RIVIÈRE NOMMÉE TITASH)

PROJECTION PROPOSÉE PAR CHARLÈNE DINHUT ET BENOÎT HICKÉ

Réal. : Ritwik Ghatak (Inde / Bengladesh – 1973 – 158′ – VOSTF)

Ritwik Ghatak (1925-1976) est l’un des grands artistes de l’histoire du cinéma indien. Son oeuvre soumet le mélodrame, la chronique sociale ou la fresque historique à un traitement singulier, traversé par des éclats de poésie situés quelque part entre Douglas Sirk, Serguëi Eisenstein et Satyajit Ray. Ce film-fleuve est l’adaptation du récit de l’écrivain bengali Adwaita Mallabarman : dans les années 1930, sur les bords de la rivière Titash, source de vie, une communauté de pêcheurs se meurt car le cours d’eau se tarit. Certains résistent face aux Babus, venus transformer les terres en rizières. Parmi eux, Kishore, un jeune pêcheur, devient fou, à la suite de l’enlèvement de sa femme par des pirates au lendemain de leur mariage. Celle-ci réussit à s’évader : une communauté de pêcheurs d’un village situé sur les rives de la rivière la recueille et l’adopte.

Derrière ce récit aux airs d’épopée – et très musical – que l’on peut envisager aussi comme un documentaire sur les traditions d’une communauté de pêcheurs, Ritwik Ghatak nous plonge dans le quotidien des classes pauvres. Son film a le rythme du flux et du reflux de la rivière et il enchante autant qu’il émeut.

Partager


 
close-link