TÊTE DE CERF


TÊTE DE CERF

Le musée de la Chasse et de la Nature expose deux trophées identiques. Ils associent une tête en bois doré, sculpté de feuilles d’acanthe avec de vrais bois de cerf. Ceux-ci proviennent de la collection d’Auguste le Fort (1670-1733), roi de Pologne sous le nom d’Auguste II. Grand chasseur, le souverain cherche à acquérir les plus beaux trophées de son époque, allant jusqu’à écrire au roi de Prusse, Frédéric-Guillaume Ier, dans le but d’échanger une compagnie de grenadiers contre une extraordinaire tête de cerf (aujourd’hui conservée à Moritzburg). Grand mécène, Auguste le Fort est à l’initiative de la construction de nombreux édifices et fait de la ville de Dresde une capitale d’importance. Parmi les nombreux objets et œuvres d’art répertoriés dans sa collection, les trophées – considérés comme des objets de curiosité – tiennent une place particulière. Présenter des trophées dans son intérieur est une pratique connue depuis l’Antiquité. Leur possession, évocation directe de l’animal vaincu, témoigne de la domination de l’homme sur la nature. Si les plus anciennes galeries conservées datent des XVe et XVIe siècles, elles connaissent un véritable essor à partir du XVIIIe siècle.

A propos

Tête de Cerf - Allemagne, XVIIIe siècle - Bois doré et bois de cerf, 150 x 100 cm - Inv. 77 11 1

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link