Lucas CRANACH

SAINT EUSTACHE


SAINT EUSTACHE

Placidus, général au service de l’empereur romain Trajan, voit un jour apparaître la tête du Christ entre les bois d’un cerf qu’il poursuit. Le cerf lui parle et l’invite à se convertir. Placidus se fait alors baptiser et prend le nom d’Eustache. Refusant de sacrifier aux idoles, il meurt martyr peu après. La dévotion à saint Eustache se répand en France au XIIe siècle mais, dès la fin du Moyen Age, elle décline en raison de la concurrence de la dévotion à saint Hubert, dont la légende est calquée sur la sienne.
Dans les pays germaniques, cette dévotion reste vivace bien au-delà du Moyen Age comme en témoigne cette peinture attribuée à Lucas Cranach. Le grand maître Allemand livre une interprétation originale d’une légende qui exprime l’ambiguïté culturelle consubstantielle à la chasse, pratique qui choisit pour saint patron un chasseur repenti. La scène est resserrée sur l’expression de tendresse et de compassion d’Eustache envers sa proie. Le cerf est étrangement figuré par sa seule tête coupée, dans un ultime et tragique face à face avec le chasseur.

A propos

Saint Eustache - Lucas CRANACH (1472-1553) - Allemagne, XVIe siècle - Huile sur bois, 55,5 x 50 cm - Inv. 63 149 1

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link