Laurent MILLET

O GUÉ MA MIE O GUÉ


O GUÉ MA MIE O GUÉ

This video created in 2011 by Laurent Millet presents the slow evolution of a pigeon skeleton floating on a stream. A moving shape with a morbid appearance, it is not dissimilar to medieval macabre dances. Positioned in the bird room, dedicated to the development of ornithology since the 18th century, this representation offers a primitive vision of the animal. Devoid of its feathers, the bird resembles a fossil. Although a common bird, it now establishes itself as an endangered species. The greyish colour of the water seems to evoke pollution, which gradually destroys its natural environment.
Born in 1968, Laurent Millet is the author of an « imaginary encyclopaedia ». The film-maker – also a photographer and visual artist – offers a poetic and fierce view of the environment. By observing nature, he reinterprets codes: marshes, undergrowth and steep paths serve as mysterious décor with « dream-catchers » and other hybrid objects fabricated by the artist.

About

O gué ma mie o gué - Laurent MILLET (born in 1968) - France, 2011 - Video - Inv. 012 19

Partager


Laurent MILLET

O GUÉ MA MIE O GUÉ


O GUÉ MA MIE O GUÉ

Cette vidéo réalisée en 2011 par Laurent Millet présente la lente évolution d’un squelette de pigeon flottant sur un ruisseau. Forme mouvante à l’aspect morbide, il n’est pas sans rappeler les danses macabres médiévales. Placé dans la salle avifaune, dédiée au développement de l’ornithologie depuis le XVIIIe siècle, cette représentation propose une vision primitive de l’animal. Dépourvu de ses plumes, l’oiseau s’apparente à un fossile. Volatile pourtant commun, il s’impose dès lors comme une espèce en voie d’extinction. La couleur grisâtre de l’eau semble évoquer la pollution qui détruit progressivement son milieu naturel.
Né en 1968, Laurent Millet est l’auteur d’une « encyclopédie imaginaire ». Le vidéaste – également photographe et plasticien – propose une vision poétique et féroce de l’environnement. Observant la nature, il en réinterprète les codes : les marécages, sous-bois et sentiers escarpés servent de décors mystérieux à des « attrapes-rêves » et autres objets hybrides fabriqués par l’artiste.

A propos

O gué ma mie o gué - Laurent MILLET (né en 1968) - France, 2011 - Vidéo - Inv. 012 19

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link