NICHE À CHIEN


NICHE À CHIEN

Le terme même de « niche » apparaît dans les inventaires au XVIIe siècle. On lui préférait précédemment celui de coffre puis de caisse à chien. Rares sont les exemplaires de niches à chiens du XVIIIe siècle qui nous soient parvenus. Il s’agit alors d’un petit meuble de tapisserie et non d’ébénisterie, doté d’une structure en osier ou en bois garnie d’étoffe et pourvue d’un matelas. Les niches peuvent adopter plusieurs formes (en lit, en dôme, en tabouret ou en banquette) selon qu’elles peuvent accueillir un ou plusieurs chiens. Simples caisses de menuiserie ou modèles plus confortables dont la garniture était confiée au soin des maîtres tapissiers, celles-ci adoptent les canons esthétiques des styles Louis XV ou Louis XVI. La niche conservée au musée de la Chasse et de la Nature était destinée à un animal de compagnie de petite taille, probablement un carlin ou un king charles(épagneul nain) comme les affectionnait l’aristocratie à cette époque.

A propos

Niche à chien - France, XVIIIe siècle - Bois peint, fer, velours de soie et tapisserie, 43,5 x 34 x 34 cm - Inv. 009 27

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link