Maïder FORTUNÉ

LICORNE


LICORNE

The existence of the unicorn is based upon the writings of ancient authors (Pliny, Aristotle etc.) but also on sacred texts. It is imagined as a horse or a white deer with a long spiral horn in the middle of its forehead. It is a symbol of purity and chastity. Exceptional virtues, concentrated in its horn, are attributed to it. Reduced to a powder and consumed, this curious appendage allegedly becomes a powerful antidote to purify poisoned drinks. The horns – in reality narwhals’ teeth, the unicorn of the sea – were coveted by curiosity collectors in the 16th and 17th centuries.
Maïder Fortuné offers an enigmatic video showing a unicorn on a black background. The image progressively comes to life while fine rain of ash covers the animal bit by bit. The noise of the drops that fall and a few notes on the piano accompany this almost hypnotic vision. The film gives body to this strange animal, to which this space is dedicated. In the tradition of the curiosity cabinet, it brings together natural curiosities and artistic representations of the past and today.

About

Partager


Maïder FORTUNÉ

LICORNE


LICORNE

L’existence de la licorne repose sur les écrits d’auteurs antiques (Pline, Aristote…) mais aussi sur des textes sacrés. On l’imagine comme un cheval ou une chèvre blanche pourvue d’une longue corne spiralée au milieu du front. Elle est un symbole de pureté et de chasteté. Des vertus extraordinaires – concentrées dans sa corne – lui sont attribuées. Réduit en poudre et consommé, ce curieux appendice deviendrait un puissant antidote pour purifier les boissons empoisonnées. Les cornes – en réalité des dents de narval, la licorne des mers – étaient convoitées par les collectionneurs de curiosités aux XVIe et XVIIe siècles.
Maïder Fortuné propose une vidéo énigmatique montrant une licorne, sur un fond noir. L’image s’anime progressivement tandis qu’une fine pluie de cendre recouvre peu à peu l’animal. Le bruit des gouttes qui tombent et quelques accords au piano, accompagnent cette vision presque hypnotique. Le film donne corps à l’étrange animal auquel cet espace est dédié. Dans la tradition du cabinet de curiosité, il associe curiosités naturelles et représentations artistiques d’hier et d’aujourd’hui.

A propos

Licorne - Maïder FORTUNÉ (née en 1973) - France, 2005 - Vidéo - Inv. 005 146

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link