Pierre de SAINTES

FUSIL À SILEX


FUSIL À SILEX

Cadeau de la reine Marie-Antoinette à l’impératrice d’Autriche, sa mère, ce fusil à silex témoigne de l’intérêt porté aux armes dans les cours européennes, tant par les hommes que par les femmes. Fabriqué dans les ateliers de Pierre de Saintes, arquebusier du roi à partir de 1763, il s’apparente un objet d’art. La platine à silex dont il est doté apparaît en France dès le milieu du XVIIe siècle et marque un tournant important dans l’évolution des armes à feu. Elle se caractérise par une batterie faisant corps avec le couvre-bassinet. Le chien tient dans ses mâchoires, serrées par une vis, un morceau de silex. Lorsque l’on appuie sur la détente, celle-ci libère un ressort : le chien s’abat brusquement et le silex vient frapper la batterie. L’étincelle produite retombe dans le bassinet, enflamme le pulvérin et, par l’intermédiaire de la lumière, la charge.

A propos

Fusil à silex - Pierre de SAINTES (1720-1791) - France - vers 1780 - Bois et métal - l : 90 cm - Inv. PO 962

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link