FAUCONNIER


FAUCONNIER

Au Moyen-Age, l’Europe connaît un engouement pour la fauconnerie. La volerie est un mode de chasse dans lequel l’homme s’assure du concours d’oiseaux de proie. Cette activité est pratiquée à cheval, par les hommes comme par les femmes. Exclusivement réservé au roi et aux membres de l’aristocratie à partir de 1392, ce divertissement désigne donc la qualité du chasseur : les dames et les chevaliers portent leur faucon au poing durant les cérémonies civiles et religieuses, prenant soin de les parer à leurs couleurs. Cet homme – dont le modèle n’est pas identifié – est représenté avec son faucon et vêtu d’un riche habit. La statue peut également être considérée comme une évocation de la légende de saint Bavon, patron des fauconniers. Jeune noble issu d’une famille flamande, il se convertit sous l’influence de saint Amand. Devenu moine, puis ermite, le religieux est accusé d’avoir volé un faucon blanc et est condamné à mort. Le récit hagiographique insiste alors sur l’apparition d’un faucon clamant l’innocence du vieillard au moment de l’exécution. Attribut nobiliaire et symbole divin, le faucon est un oiseau souverain.

A propos

Fauconnier - Allemagne, début du XVIe siècle - Tilleul et chêne, H : 110 cm - Inv. 68 46 1

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link