AUTOUR DU BRAME

DER URWALD

MERCREDI 9 NOVEMBRE 2016, À 19H30

DER URWALD

© Winterreise

Réservation

reservation@chassenature.org

ou 01 53 01 92 40

Tarif unique : 6 € (sauf indication contraire / règlement sur place le jour de la nocturne)

Placement libre dans la limite des places disponibles.

La nocturne est suivie d’un verre amical offert par le musée.

Le billet permet de visiter le musée gratuitement pendant un mois à compter de sa date d’émission.

 

CANTATE POÉTIQUE PROPOSÉE PAR LA WINTERREISE COMPAGNIE THÉÂTRE

Der Urwald est un livre ouvert sur nos souvenirs d’enfance, nos peurs secrètes, nos rêves étranges de bois dormant. Entremêlant mots et musiques, Olivier Dhénin convoque des figures emblématiques de la forêt, des personnages égarés qui se rappellent à notre souvenir. Ces « errants » prennent corps et parole, non pour raconter leur histoire, mais pour dire leur part manquante, celle d’après le conte, celle de la mémoire de leur âme captive en la forêt. Tels Siegfried, le héros de L’Anneau du Nibelung ; Blanche-Neige, la princesse morte et ressuscitée ; Hänsel, l’enfant perdu et abandonné…
Le sextuor à cordes fera résonner de son chant plaintif l’ombre et le murmure de la forêt ancestrale autour de ces voix solitaires.

www.winterreise.fr

Conception, dramaturgie et mise en voix Olivier Dhénin
Matériau textuel Rainer-Maria Rilke, Adalbert Stifter, Georg Trakl, Robert Walser
Musique Johannes Brahms, Gustav Mahler, Richard Strauss, Richard Wagner, Alexander Zemlinsky
Transcription Pierre Pénisson
Comédiens Martin Coz Elléouët, Esther Garrel, Paul Spera
Musiciens Céline Laly (soprano), Cyprien Brod (violon), Sarah Jégou-Sagerman (violon), Ludovic Levionnois (alto), Léon Van den Berg (alto), Côme Giraudon (violoncelle), Rémi Carlon (violoncelle)

Prologue
Adalbert Stifter, Dans la forêt de Bavière (1868)
Johannes Brahms, Sextuor à cordes n°2 op. 36, 1er mouvement (1866)

Monologue #1
: Le Voyageur / Siegfried
Georg Trakl, Révélation et anéantissement (1915)
Richard Wagner, Murmures de la forêt (Siegfried, 1857)

Monologue #2
: L’Enfant / Hänsel
Gustav Mahler, Das klagende Lied, « Waldmärchen » (1880)
Rainer Maria Rilke, Requiem sur la mort d’un enfant (1915)

Monologue #3
: L’Âme de la forêt / Blanche-Neige
Richard Strauss, Waldseligkeit (1901)
Robert Walser, Blanche-Neige (1901)

Épilogue

Alexander Zemlinsky, Maiblumen Blühten überall (1898)

 

Partager


 
close-link