REVUE BIlLEBAUDE

Lancée en 2012 par la Fondation François Sommer et les Editions Glénat, Billebaude est une revue d’exploration et de réflexion sur les usages et représentations de la nature.

Chaque semestre, la revue propose autour d’un thème – le loup, la forêt, la ruralité, etc. -, des contributions de chercheurs, journalistes, acteurs de terrain, artistes.

Dans un esprit d’ouverture, la revue tisse des liens entre le monde de la recherche, de l’art et celui de la gestion de l’environnement autour des enjeux de conservation de la nature. Consciente que la crise écologique et économique invite à recomposer un nouveau savoir où la science dialogue avec la culture et la gestion avec les pratiques et savoirs traditionnels, la revue fonctionne comme un laboratoire d’idées et d’échanges.
Sans militer pour un bon usage de la nature, Billebaude cherche à révéler les paradoxes de la société contemporaine marquée à la fois par une sensibilité croissante à la nature et une méconnaissance pratique de plus en plus grande du fonctionnement des écosystèmes.

Revue d’analyses, d’interviews, de récits, Billebaude est aussi galerie d’art, qui prolonge sur papier l’espace du musée de la Chasse et de la Nature en exposant des propositions artistiques originales.
La revue est diffusée en librairies et sur abonnement.

Informations pratiques
Collection Billebaude
96 pages Format : 230 mm x 300 mm
Prix public TTC France : 19.90 €
Acheter maintenant
Page Facebook

ABONNNEMENT

Contact Fondation François Sommer
Anne de Malleray
Directrice de collection
Tél : 01 53 01 92 40
a.demalleray@chassenature.org

Comité éditorial

  • Claude d’Anthenaise
  • Pierre de Boisguilbert
  • Philippe Chardonnet
  • Andrée Corvol-Dessert
  • Patrick Degeorges
  • Philippe Dulac
  • Jacques Glénat
  • Yves d’Hérouville
  • Jean-Michel Leniaud
  • Philippe Salvadori
  • Anne Simon

BILLEBAUDE N°10

Sortie en juin 2017

SUR LA PISTE ANIMALE

La façon dont les animaux vivent, le plus souvent cachés des hommes, est source de mystères. Ce numéro explore les différentes façons, venues des premiers chasseurs, de suivre la piste des animaux et de comprendre leurs modes d’existence. Aujourd’hui, le pistage prend une dimension scientifique, car il est devenu l’outil indispensable du suivi de la faune sauvage. Qui habite ici ? Comment fait-il territoire ? Quelles sont ses voies de circulation vitales, invisibles pour nous ? Alors que la plupart des humains au XXIe siècle se promènent dans une nature-paysage, où ils ne savent plus voir d’autres présences, suivre la piste de l’animal permet de lire le territoire autrement, de comprendre que l’on vit dans un habitat partagé avec d’autres vivants.

Ce numéro est conçu en partenariat avec l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, spécialiste du suivi scientifique de la faune sauvage en France. Il accompagne l’exposition estivale du musée de la Chasse et de la Nature, « Animer le paysage, sur la piste des vivants », conçue comme un passage. Alors que notre imaginaire et nos représentations modernes nous positionnent, nous humains, à l’extérieur du paysage, les œuvres de l’exposition chercheront à nous plonger à l’intérieur, à représenter un territoire vivant, constitué de relations — riches et parfois conflictuelles —, entre humains et non-humains.

BILLEBAUDE N°9

Paru le 4 octobre 2016

L’OURS

Adversaire face auquel éprouver sa bravoure, nounours bonhomme incarné par Teddy Bear, deux images contradictoires collent à la peau de l’ours : la férocité ou la mignonnerie. Ce numéro de Billebaude invite à redécouvrir l’animal, en explorant la construction de ces deux mythes, et en allant à la rencontre de l’animal sauvage, là où il peuple encore les forêts. Fidèle à son approche, la revue invite biologistes, écologues, historiens, philosophes, bergers, chasseurs et artistes pour mieux apprendre à cohabiter avec l’ours et réfléchir à la place des grands prédateurs dans notre monde contemporain.

Ce numéro est en partenariat avec le Museum National d’Histoire Naturelle à l’occasion de leur exposition « Espèces d’ours ! », d’octobre 2016 à juin 2017.

couv-billebaude8-lapin

BILLEBAUDE N°8

Paru le 3 mai 2016

LE LAPIN

Gibier, animal domestique, animal de laboratoire, lapin de fourrure et lapin de chair, le lapin rassemble à lui seul toutes les facettes de notre relation à l’animal, entre exploitation, sensiblerie et fantasme. L’histoire du lapin, qui, dans son expansion, a totalement échappé à notre contrôle, interroge les limites de notre capacité de gestion de la nature. Nuisible, peluche, fourrure ou civet, Billebaude montre comme l’homme met le lapin à toutes les sauces et le confronte aux paradoxes de son rapport à cet animal.

billebaude-n7

BILLEBAUDE N°7

Paru le 3 novembre 2015

CLIMAT

Bienvenue dans l’anthropocène.
Dans cette ère géologique nouvelle, l’homme est devenu le principal agent de modification de l’équilibre du « système Terre ». Partout où l’on observe la nature, y compris dans les roches, on trouve l’empreinte humaine.
Comment penser cette nouvelle imbrication entre l’homme et la nature ? Concrètement, dans quels paysages, avec quels animaux vivrons-nous à l’ère du réchauffement climatique ?

PRÉCÉDENTS NUMÉROS

BILLEBAUDE N°6

Printemps 2015

RURALITÉ

Quel héritage ?
Quel est l’héritage de la culture rurale? A-t-elle été enterrée par la deérise agricole, la fin du monde paysan, le déclin du nombre de chasseurs, l’émergence d’un rapport nouveau à l’environnement, moins pratique, plus réflexif et plus distant ? Une nouvelle culture rurale naît-elle de ces bouleversements sociaux, économiques et environnementaux ? A travers des analyses, des entretiens et des reportages, ce numeéro se penche sur cet espace en profonde mutation.

BILLEBAUDE Nº5

Automne 2014

LA FORÊT

Dernier refuge du sauvage ?
Qui, aujourd’hui, peuple encore la forêt ? Chasseurs, derniers trappeurs, ingénieurs, forestiers ou biologistes y sont de passage. Les derniers peuples qui l’habitent sont menacés de disparition. La forêt est, par opposition à la civilisation, le lieu du sauvage, terme dérivé du latin « silvaticus », fait pour la forêt. Mais cette frontière est-elle si pertinente ? Si elle garde, symboliquement son caractère mystérieux et étranger, la forêt est largement façonnée et exploitée par les hommes.

BILLEBAUDE Nº4

Printemps 2014

LE LOUP

Le retour du sauvage.
Source de controverses depuis son retour en France en 1992, le loup fascine et dérange.
Alors qu’il était jusqu’à sa disparition, dans les années 1930, l’ennemi à éradiquer, son statut s’est inversé.
Naguère honni, il est aujourd’hui protégé. Pour comprendre les enjeux du retour du prédateur, ce numéro suit trois pistes. Celle, tracée par l’homme, de l’animal symbolique, source de représentations passionnelles et contradictoires. Celle de l’animal politique, qui impose de réfléchir aux usages de la nature. Enfin, celle de l’animal sauvage, élusif, qui déjoue les stratégies humaines.

 
close-link