Patrick VAN CAECKENBERGH

ATLAS D’UNE COSMOGONIE


ATLAS D'UNE COSMOGONIE

En réinterprétant le quotidien par le biais d’étranges collages et assemblages, l’artiste belge Patrick Van Caeckenbergh crée un univers coloré où la zoologie, la botanique ou encore l’anatomie jouent un rôle majeur. Il construit des structures fragiles abritant des mondes fantasmagoriques, au croisement de la science et de l’ésotérisme. En 2006, le musée de la Chasse et de la Nature commande à l’artiste une œuvre illustrant les rapports contemporains de l’homme à l’animal. Patrick Van Caeckenbergh propose cette installation. A mi-chemin entre la baraque de foire et le retable, l’Atlas d’une cosmogonie présente un abattant qui se déploie à la manière d’une table basse. Sur celui-ci, un couvert dressé pour les singes suggère que les primates sont susceptibles d’adopter les usages des hommes. Les panneaux latéraux dénoncent les dérives de l’homme tout en insistant sur la domination du corps sur l’âme. L’appareil digestif qui occupe le centre du décor évoque l’inexorable chaîne alimentaire, fondement de l’organisme vivant. Empruntant les codes de la vulgarisation scientifique des années cinquante et ceux du récit mythologique du roi Midas, l’artiste relance ici le débat relatif à l’existence d’une forme de culture qui ne serait plus le propre de l’homme.

A propos

Cabane Sommer - Mark DION (né en 1961) - Etats-Unis, 2006 - Technique mixte

Partager

L’actualité du Musée



Mark DION

ATLAS D’UNE COSMOGONIE


ATLAS D'UNE COSMOGONIE

Interpreting daily life by way of strange collages and assemblies, the Belgian artist Patrick Van Caeckenbergh creates a colourful world where zoology, botany and anatomy play a major role. He constructs fragile structures harbouring phantasmagorical worlds, at the intersection between science and esotericism. In 2006, the Musée de la Chasse et de la Nature commissioned the artist to create a work illustrating the contemporary relationships between man and animal. Patrick Van Caeckenbergh proposed this installation. Halfway between a funfair stall and an altarpiece, the Atlas d’une cosmogonie features a drop-leaf being used in the same way as a coffee table. On this, places set for monkeys suggest that primates are likely to adopt the customs of people. The side panels condemn the excesses of man while insisting on the domination of the body over the soul. The digestive apparatus that occupies the centre of the décor evokes the inescapable food chain, the foundation of the living organism. Borrowing the codes of the popularisation of science from the fifties and those of mythological tales from King Midas, the artist here is relaunching the debate about the existence of a form of culture that would no longer be the peculiarity of man.

A propos

Cabane Sommer - Mark DION (born in 1961) - United States, 2006 - Mixed technique

Partager

L’actualité du Musée



 
close-link